Encore 59 jours

Objectif Terre : un futur à sauver !

Nouvelles
Participation du 15 avril au 1 septembre 2020

UNICEF France, en partenariat avec Le Livre de Poche, donne la parole aux 15-20 ans en leur proposant de participer à leur grand concours d’écriture 2020, parrainé par l'écrivain Bernard Werber !

 

Cette année, vous êtes invités à écrire une nouvelle sur le thème de la protection de l’environnement et de la lutte contre les changements climatiques, en vous inspirant des genres du polar et/ou de la science-fiction ! Laissez libre cours à votre imagination en créant de jeunes héros et héroïnes qui agissent pour la planète !

 

Pour participer, il faut s'inscrire sur ce site et publier un récit comportant entre 5000 et 7000 signes (espaces compris), avant le 1er septembre 2020 (minuit heure de Paris)

Vous pouvez participer seul ou à plusieurs. Nous encourageons l’écriture collaborative (à deux ou en groupe) !

Le concours est ouvert aux personnes ayant 15 ans révolus et moins de 21 ans au 1er septembre 2020, domiciliées en France (ou personnes françaises résidant à l'étranger)

Télécharger le règlement

À gagner

 

Le texte lauréat sera publié dans un recueil au Livre de Poche au printemps 2021, aux côtés de nouvelles inédites d'auteurs et autrices reconnu.e.s !

 

Les 10 autres textes finalistes seront publiés dans un recueil numérique sur le site de la maison d'auto-édition Librinova.

Je participe

Le parrain du concours 2020

Après Maxime Chattam et Agnès Ledig, l’écrivain Bernard Werber nous fait l’honneur de parrainer cette édition 2020 du concours d’écriture d’UNICEF France ! 

 

Dès l’âge de 16 ans, Bernard Werber écrit des nouvelles, des scénarios, des pièces de théâtre.

Après des études de criminologie et de journalisme, il devient journaliste scientifique. À 30 ans, il rencontre un énorme succès avec son premier roman, Les Fourmis. Bernard Werber propose un nouveau genre littéraire qu’il nomme « philosophie fiction », mêlant science-fiction, philosophie et spiritualité.

À travers différents regards exotiques, extérieurs, celui des animaux, mais aussi des arbres, des divinités antiques ou de potentiels extraterrestres, il tente  avec un succès  renouvelé de comprendre la place de l’homme dans l’univers.

 

Je participe